La compagnie dansehabile

L'Atelier compagnie

L'Atelier compagnie est un espace de formation de la compagnie Dansehabile il est ouvert à des personnes qui participent à nos divers ateliers et qui désirent participer à des spectacles ou performances. Les chorégraphes choisissent pour leur projet des personnes pouvant être mise en valeur dans leur création.

Ateliers compagnie du lundi soir de 18h00 à 20h15

Local de Dansehabile Maison des Associations 15 rue des Savoises 1205 Genève,

ces ateliers ont pour but de participer à des performances et des spectacles

Equipe de travail :

2017 Manon Hotte, chorégraphe, Marion Baeriswil, assistante, support Yoko Miyata

la compagnie dansehabile collabore avec le projet H107 et son groupe de jeunes adolescents

En novembre 2017 présentation du spectacle au Musée d'Ethnographie de Genève

Les participants ont été sélectionnés par Manon Hotte parmis les danseurs des ateliers de dansehabile.

les transports seront organisés pour les personnes dont la mobilité est réduite.

Des bourses peuvent être obtenues pour les personnes ne pouvant assumer la participation financière aux cours

 

2018 Cosima Weiter, écrivaine et  Rudi Van der Merwe chorégraphe

 

Renseignements et inscriptions :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Historique

La compagnie Dansehabile a été créée en 2009, par Miriam Rother qui était, à ce moment-là, la directrice artistique de l’association dansehabile. Le but était de donner une définition officielle au travail de création chorégraphique que l’association menait depuis 8 ans déjà. Depuis sa création, la compagnie a déjà créée 5 pièces et intervient ponctuellement et à la demande en proposant des performances.

Critères éthiques : danse et différence

La rencontre de personnes avec ou sans handicap implique forcément une recherche artistique particulière, basée sur la valorisation des atouts que chacun recèle en soi, mais aussi sur le développement de compétences nouvelles, peut-être insoupçonnées, que chacun peut découvrir. Il est des limites avec lesquelles il s'agit de trouver des compromis, il y en a d’autres en revanche qu’il vaut la peine de s’efforcer de dépasser. Ceci vaut pour tout un chacun, indépendamment de la condition dans laquelle on se trouve.

Dès lors que plusieurs réalités différentes se rencontrent artistiquement, il naît une alchimie où les différences ne deviennent plus des obstacles, mais des atouts, des sources d’inspiration créative pour chacun. Le but de la compagnie Dansehabile est de valoriser ces différences, d’en exalter les caractéristiques et de montrer comment elles peuvent nous enrichir artistiquement et humainement.

Critères artistiques

Le but de la compagnie est de présenter des spectacles d’une qualité artistique professionnelle. Pour cela, les danseurs engagés doivent avoir une expérience préalable dans les arts de la scène. Toutefois, ce ne sont pas tant les compétences techniques qui sont prises en considération au premier chef. Ce sont bien plus des attitudes artistiques, des talents et des potentiels qui nous intéressent et que l’on peut reconnaître chez la personne et surtout un désir et une volonté de sa part de les développer.

Par le biais de collaborations avec des chorégraphes invités, les productions de la compagnie peuvent s’orienter vers des langages et des styles très différents qui permettent un réel enrichissement artistique pour les danseurs de la compagnie. Il est demandé aux chorégraphes engagés de chercher à atteindre, dans les productions, un niveau professionnel, où la professionnalité ne se base pas uniquement sur des critères liés à l’exécution technique. Pour la compagnie Dansehabile, l’accent dans la recherche sera mis sur les contenus des pièces, sur la force expressive des participants, sur le jeu subtil qui peut avoir lieu lorsque des personnes avec des motricités différentes, des corps différents, des atouts différents, se rencontrent et partagent le langage de la danse.

Particularité

La particularité de la compagnie Dansehabile réside dans la diversification et l’amplitude de ses propositions artistiques. Dans ce sens, elle favorise et encourage une « biodiversité créative » qui se propose d’englober des différentes réalités et qui stimule aussi le public à développer un regard particulier, qu’il ne pourrait poser sur aucune autre production chorégraphique. En insistant sur la spécificité, en travaillant avec des outils créatifs et techniques, chacun peut développer sa propre expressivité et sa façon d’être sur scène et pourquoi pas, cultiver une façon particulière, spécifique et créative de se positionner dans la vie.

 

Le projet 2015-2016 a été réalisé par Elinor Radeff

L'éthique de la nouvelle création repose sur un processus participatif de tous pour oeuvrer à une oeuvre commune.

Elle se veut aussi une rencontre entre les arts de la danse. du théâtre, du cirque et de la musique.

Elinor Radeff

Les spectacles et l’enseignement en danse moderne constituent la majorité de la carrière professionnelle de son cursus d’adulte. Sur ce chemin elle a eu la chance de pouvoir travailler auprès d’un très large public, allant d’enfants en passant par des adolescents, des adultes et également des personnes à besoins spécifiques.

Dans un premier temps, c’est auprès des chorégraphes de Suisse qu’elle s’est formée : Noémi Lapsezon - Tane Soutter, puis à l’école Dimitri au Tessin. Après elle enchaîne par une formation d’assistante metteur en scène au Royal Academy of Dramatic Art à Londres .

Plus tard, elle repart se former à l’Opleiding Moderne Dance School, Université d’Amsterdam. Elle accomplit le cursus de formation en danse contemporaine: danseuse, chorégraphe et pédagogue.

De retour à Genève, elle participe à la création de nombreux spectacles, elle collabore à l’Association Dansehabile.

A l’université de Genève, elle obtient le post-grade du CEFA en formateurs d’adultes, ce qui lui donne des outils complémentaires pour parfaire son bagage professionnel et approfondir son approche de l’accompagnement des adultes. L’intégralité de mon CV se trouve sur son site http://oblomov.info/websites/elinor/

Urs Bleuler

C'est après avoir fait son service civil dans un cirque pour enfants à Zürich que Urs Bleuler a trouvé la voie qu'il voulait suivre: il allait approfondir ses connaissances et suivre la formation professionnelle offerte par le cirque « Cirqule » à Thônex. Durant ce temps, ses premières créations virent le jour :  Happy Flying Toast , trio acrobatique et clownesque, le solo Mortadelle Verdi , divers numéros et cabarets.

Parallèlement il travaille pour des projets divers avec les enfants, incarnant souvent des personnages ludiques et clownesques : Goûters de la Science pour l'Université de Genève, La Lanterne Magique à Morges; il travaille également dans l'accompagnement: maisons de quartiers, camps d’été avec des enfants malentendants « Pro Audito »...

Depuis 2010 il est cofondateur de l’école de cirque « Le Salto de l'Escargot » à Meyrin où il enchante encore aujourd’hui de nombreux enfants et crée divers spectacles et présentations où il monte souvent lui-même sur la piste.

Depuis quelques années, il approche la danse en suivant beaucoup de cours et stages et une formation en « Art-thérapie en Mouvement et Danse ».

Il intervient également à l’école primaire avec un projet de danse pour l'Art et l'enfance Partitions d'images avec Elinor Radeff.

Christiane Suter

Jeu, mise en scène - Après des études de lettres (Genève), elle entreprend une formation de comédienne au Conservatoire de Genève puis à Aix-en-Provence; elle partage ensuite les aventures du Théâtre O à Genève, sous la direction de Michel Barras.

Elle joue, en Suisse et en France, sous la direction de André Steiger, Armen Godel, Philippe Macasdar, Sima Dakkus, Renato Padoan et Ezio Toffolutti, Jean Brassat, Bruno Zecca, Denis Maillefer, Dominique Catton, Philippe Morand, Marc Gaillard, Serge Martin, Jacques Roman, Michel Rossi, Gilles Laubert, Darius Peyramiras, José Lillo.

Dès 1993, date de sa première collaboration artistique avec Dominique Catton, elle remplit la fonction de dramaturge puis de co-mise en scène sur de nombreux spectacles, de La Dispute de Marivaux en passant par Les Bijoux de la Castafiore d'Hergé (2001 / 2002), jusqu'à La Belle au Bois de Jules Supervielle (2012).

Derniers spectacles: En 2013, elle joue dans Georges Dandin de Molière, mise en scène de Darius Peyramiras, à Vernier; en 2014, dans Les Démons de Dostoïevski, mise en scène de José Lillo, au Théâtre du Loup.

Robert Clerc

Compositeur depuis de nombreuses années, il a d'abord fait des études artistiques en arts visuels et à l'Université en lettres. Puis il s'est tourné vers la musique au Conservatoire Populaire de Musique de Genève et à l'AMR. Il a étudié la composition avec Eric Gaudibert. Son travail l'amène dans plusieurs pays et de ce fait il va également à la rencontre d'autres formes artistiques. Souvent engagé pour diverses compositions au théâtre, à l'opéra pour le jeune public et pour des spectacles de danse.

Son parcours l'a aussi porté à faire découvrir la musique pour la petite enfance.

Il enseigne dans différentes institutions : HETS, ESEDE, CFPS et Forum Meyrin